mercredi 26 novembre 2014

Burkina : un mois après la chute de Blaise

De nombreuses questions restent posées


Bientôt un mois depuis que Blaise Compaoré est tombé au Burkina, chassé par une révolte populaire sans précédent dans l'histoire de ce pays. Ce mouvement a mis un terme à 27 ans de dictature sanguinaire et fait perdre à l'impérialisme un de ses plus surs soutiens dans la sous-région. Avec la mise en place d'un gouvernement de transition à charge d'organiser les élections d'ici un an, on a vu les différentes forces se positionner et beaucoup de choses se clarifier.

Cependant, beaucoup de points d'interrogation demeurent, et notamment la question de quelle alternative construire aujourd'hui, dans le Burkina d'après-Blaise. Il convient également d'attirer l'attention sur certains dangers qui risquent de se poser pour le mouvement populaire, et de discuter de l'orientation et des formes d'organisation à adopter pour continuer la lutte, en plus de la question de ce que signifierait une « prise du pouvoir » pour les révolutionnaires que nous sommes.

Dossier par Jules Konan (CIO-CI), en partenariat avec nos reporters au Burkina Faso

CI : Simone en prison, Affi libéré… Le pouvoir a voulu se tailler sa propre opposition

En route vers le congrès du FPI !



Le FPI est plongé dans la crise et se prépare à son congrès où Affi N'Guessan, dont le rôle d'agent infiltré du régime RHDP devient chaque jour de plus en plus clair aux yeux de beaucoup de militants, sera probablement démis de ses fonctions. Malheureusement, aucun débat de fond n'a été mené. Si Affi s'incline, est écarté de la direction ou quitte le parti, ce ne sera pas pour des raisons politiques et pour le soutien à tel ou tel programme, mais uniquement pour “déloyauté” envers le FPI et en particulier envers la personne de Laurent Gbagbo. Et c'est bien dommage, alors que tant de questions restent posées concernant l'avenir (et le passé) de la révolution ivoirienne, qui mériteraient d'être approfondies lors du congrès.

Dans cet appel, nous voulons nous adresser à toutes les cellules membres du FPI pour leur demander de préparer des résolutions pour le congrès qui cherchent à dépasser le simple conflit de clans personnels, mais qui touchent directement au programme du parti, au modèle de développement que nous voulons pour la Côte d'Ivoire, et à la stratégie à suivre pour faire triompher ce modèle, qui doit selon nous être un modèle socialiste – le même socialisme auquel il est pourtant fait référence dans les statuts du FPI, mais que tout le monde semble avoir oublié.

Appel par Dalaï et Jules Konan, CIO-CI

samedi 15 novembre 2014

Mexique : La contestation nationale suite à la « disparition » des étudiants

Une conséquence de la « guerre contre les drogues » menée par les États-Unis



Lorsqu'on parle aujourd'hui de manifestations étudiantes, on pense avant tout au mouvement à Hong Kong, qui a récemment accaparé toute l'attention médiatique. On parle moins de ce qui est en train de se passer en ce moment au Mexique, à la suite de la « disparition » de 43 étudiants dans l'État de Guerrero. Pourtant, il s'agit d'un mouvement d'ampleur national qui est en train de se développer à l'échelle de tout le pays, et qui mérite d'être bien suivi par les révolutionnaires du monde entier.

Article par notre camarade Tim Heffernan, Socialist Alternative (section canadienne du CIO), Toronto

jeudi 13 novembre 2014

Théorie : Histoire marxiste 4 : la société féodale

Une société dirigée par une classe de guerriers propriétaires terriens


Nous poursuivons notre série sur l'histoire marxiste avec ce quatrième article, qui portera sur la société féodale européenne. Cette société est particulièrement intéressante à étudier, car c'est elle qui a créé les conditions de l'émergence de la classe bourgeoise et donc, du capitalisme auquel nous sommes confrontés actuellement.

La société féodale était une société incroyablement complexe, dans laquelle différentes classes et “états” s'affrontaient régulièrement. En même temps, on a assisté au cours de cette période à de très nombreuses avancées sur le plan technique et culturel. C'est enfin une société qui fascine aujourd'hui de nombreux auteurs de romans, de films et de jeux vidéo, de part son côté “héroïque” ou “magique”. Il convient donc, en même temps que nous nous penchons sur ce type de société, de procéder à une démystification de cet âge de la “chevalerie”.

vendredi 7 novembre 2014

Côte d'Ivoire : le voile mortuaire du discours de l'« émergence »

La face cachée d’un désastre socio-économique (acte 1)


Au lendemain de l’alternance du pouvoir en Côte d’Ivoire, dans les conditions que tout le monde sait, à partir d’avril 2011, le peuple ivoirien a commencé à être bercé au son d’un nouveau type de discours politique et socio-économique s’articulant autour d’une certaine émergence du pays à l’horizon 2020. Vision politico-économique ambitieuse et réaliste, communication politique démagogique pour un pouvoir en quête de légitimité, ou recomposition d’une oligarchie pernicieuse ? Le sens à donner à cette construction rhétorique des gouvernants actuels, servie sans modération, révèlera son véritable objectif inavoué à la lumière du décryptage de l’effroyable réalité socio-économique que subit le peuple ivoirien désemparé.

Dossier par notre camarade Bélo, CIO-CI

lundi 3 novembre 2014

Hong Kong : La révolution des parapluies

« Le mouvement ne peut se limiter au suffrage universel, mais doit lutter pour le socialisme »



Le mouvement appelé “révolution des parapluies” à Hong Kong a pris toute cette ville de sept millions d'habitants, plaque tournante du capitalisme et de la finance mondiales. Cela faisait 25 ans que le régime chinois n'avait pas été confronté à pareil mouvement – la plus grande contestation de la dictature du PCC depuis l'occupation de la place Tiananmen, réprimée dans le sang et la terreur en 1989. 

Si les revendications principales de ce mouvement visent à plus de démocratie, il exprime en même temps un profond mécontentement par rapport aux inégalités criantes dans une ville où un habitant sur sept est un millionnaire, alors qu'une personne sur cinq vit dans une infâme pauvreté. C'est le même malaise qui touche en réalité l'ensemble de la Chine ; mais il n'y qu'à Hong Kong qu'il peut s'exprimer ouvertement, vu la garantie de droits démocratiques dans cette “Région administrative spéciale”, ancienne colonie britannique rendue à la Chine il y a à peine 15 ans. 

Quels sont les enjeux de ce mouvement ? Quelles tactiques adopter ? Quels sont les différents groupes qui y interviennent ? À quoi devons-nous nous attendre à la suite de ce mouvement, et à quoi devons-nous nous préparer ? Ce sont ces diverses questions auxquelles le présent article tente d'apporter une réponse.

Interview de notre camarade chinois Dikang parue dans le journal de la section suédoise du CIO, “Offensiv”.

dimanche 2 novembre 2014

1000 visiteurs au mois d'octobre

Un grand merci à tous nos lecteurs et sympathisants de Côte d'Ivoire, d'Afrique et du monde entier ! 

Notre blog Cio-Ci a connu pour la première fois de son histoire une fréquentation de 1000 visiteurs sur un seul mois ! Même s'il est vrai que la situation au Burkina nous a beaucoup aidé à atteindre ce score. 

1000 fois merci donc de continuer à diffuser notre message, nos analyses, nos perspectives et nos mots d'ordre ! Pour le triomphe de la révolution mondiale !

samedi 1 novembre 2014

Textes : L'État et la Révolution


La doctrine marxiste de l'État et les tâches du prolétariat dans la révolution (V. Lénine, 1917)


L'État et la Révolution (en russe : Gosoudarstvo i revolioutsiya) est un ouvrage rédigé par Lénine en 1917 lors de son retour en Russie, resté en partie inachevé vu le développement de la révolution en octobre qui amènera la classe ouvrière russe au pouvoir. 
 
Cet ouvrage est crucial car il nous permet de bien comprendre la nature et l'origine de l'État, et l'attitude que doivent avoir les socialistes révolutionnaires par rapport à cette institution : faut-il ou nous participer aux élections, peut-on ou non se passer de l'État et si oui, comment ?

Téléchargez le livre en cliquant ICI, avec des notes explicatives et biographiques pour éclairer la lecture.

Ci-dessous, une présentation et un résumé du livre, CIO-CI
 

jeudi 30 octobre 2014

Burkina : Blaise sur les braises

Pour la grève générale et des occupations ! C'est tout le système qui doit dégager !


Après 27 ans au pouvoir, Blaise se voyait déjà mourir dans son fauteuil présidentiel. Mais les évènements des derniers jours ont tout remis en question. Depuis le “printemps arabe”, la jeunesse burkinabée s'est lancée encore et encore à l'assaut du pouvoir, testant le terrain, se levant avant de retomber pour mieux repartir. Devant la possibilité du vote parlementaire pour la réforme de la Constitution, un sentiment d'urgence s'est emparé des masses, et la révolution a éclaté.

Il a fallu deux jours de mobilisation massive, d'occupations et de casse, en plus de la pression de l'impérialisme occidental, pour que Blaise se décide à partir. Mais la question demeure encore de l'alternative à lui opposer après son départ. Avec l'annonce de la formation d'un gouvernement militaire “de transition” en attendant des élections qui ne changeront rien à la situation économique et sociale du pays, nous devons être clair que la chute de Blaise ne représente que le début de la révolution burkinabée, et non sa fin.

Appel du CIO-CI

lundi 27 octobre 2014

CI : Élections 2015

Entre cacophonie et candidature unique


Allons-nous vers un nouveau cycle de violences post-électorales en Côte d'Ivoire dans un an ? C'est cette question que tout le monde se pose. Non seulement la population qui a déjà connu la terreur et n'aspire qu'à la stabilité malgré le mécontentement d'une grande partie. Mais aussi les “investisseurs” étrangers et tous les représentants de l'impérialisme, pour qui rien ne doit nuire à la stabilité dans ce pays qui serait, grâce aux efforts d'Alassane Ouattara, redevenu la “locomotive de l'Afrique de l'Ouest”.

Une chose est sure et certaine à propos des élections d'octobre 2015 : c'est que rien à leur sujet n'est sûr ni certain. Un an avant l'échéance, la cacophonie règne en maitre dans tous les partis du pays. Et comme cela est la règle dans notre pays, nous ne sommes pas à l'abri des surprises.

samedi 18 octobre 2014

Congo : Hommage à Patrice Émery Lumumba

Une vie source d'inspiration et d'enseignements


Ce n'est pas pour rien que Lumumba est un personnage cité en référence par la plupart des mouvements panafricanistes et patriotes africains, y compris en Côte d'Ivoire. Son idéalisme et son abnégation, son statut de martyr également, en font le héros idéal. Mais il ne suffit pas de citer le personnage : pour le triomphe de la révolution africaine, il faut étudier la vie de Lumumba et comprendre les erreurs commises par lui afin d'éviter une répétition de tels désastres. Car n'oublions pas que le meilleur hommage que nous puissions lui rendre est de diriger une lutte victorieuse pour la libération totale et véritable de l'Afrique, pour une Afrique affranchie de l'impérialisme, une Afrique socialiste.

mercredi 15 octobre 2014

Moyen-Orient : Frappes aériennes américaines sur l'« État islamique »

Une intervention vouée à l'échec



Tandis que la bataille pour Kobanê fait rage, les forces de EI gagnent de plus en plus de terrain en Iraq


Tony Saunois, secrétaire général du CIO

vendredi 10 octobre 2014

Côte d'Ivoire : rentrée étudiante

Une nouvelle année de lutte commence sur le campus ! 
Préparons-nous !



Appel du CIO-CI (cellule sympathisante du Comité pour une Internationale ouvrière en Côte d'Ivoire)

mardi 7 octobre 2014

Nigéria : Victoire pour la lutte des étudiants de Lagos !

Annulation partielle de la hausse des frais d'inscription



Mais la plus grande vigilance est de mise de la part des étudiants et employés de l'université pour s'assurer que les décisions seront bien appliquées !

Analyse par Hassan Taiwo Soweto (coordinateur national de la campagne ERC) et Michael Ogundele (secrétaire national d'ERC), 11 aout 2014

mercredi 1 octobre 2014

Écosse : Référendum sur l'indépendance

Une révolte des travailleurs



Même si le “Non” a gagné, le référendum sur l'indépendance a complètement bouleversé la vie politique au Royaume-Uni. La campagne pour le “Oui” s'est changée en une mobilisation de masse dans les quartiers ouvriers : contre l'austérité et contre la politique bourgeoise corrompue, et pour un avenir positif. Il s'agit d'un point tournant, ce qui soulève d'importantes questions pour les socialistes.

Analyse par Peter Taaffe, secrétaire général du Socialist Party (CIO–Angleterre et pays de Galles)

dimanche 28 septembre 2014

Théorie : comprendre le racisme 1

Sur la mystification du Noir



Nous disions dans un article précédent (malheureusement encore disponible uniquement en portugais) que la condition du prolétaire noir, en plus d'inclure en elle l’ensemble des relations sociales qui définissent la condition de la classe prolétaire, est dotée de certaines spécificités ; nous disions alors que tout Noir est obligé, au cours de sa vie – de son existence en tant qu’être social –, de former un ensemble de certitudes sur ce que signifie le fait d’être noir. Il nous faut maintenant avancer un peu et déconstruire les certitudes qui couvrent la réalité, tel un voile mystificateur. 

Vu que, parmi les nombreuses idées qui existent dans l'opinion courante, celles que nous trouvons exprimées toutes prêtes et le plus directement sont toujours les idées dominantes d’un moment historique donné, c'est avec elles que nous commencerons notre travail. Ainsi, nous entendons sans cesse des gens nous répéter, d’un ton doux et niais, que « les Noirs sont toujours heureux », ou bien que « les Noirs dansent très bien ». L’image du Noir est en effet souvent associée au talent sportif, au rythme, à la danse et au chant, à la joie et à la gentillesse.

Par notre camarade Ysmail X, du groupe Socialismo revolucionario (CIO-Portugal)

mardi 16 septembre 2014

Côte d'Ivoire : critique de la politique personnifiée

La place fondamentale de l'idéologie dans la lutte


Lettre ouverte aux militants de la résistance patriotique ivoirienne (dits « pro-Gbagbo »), par notre sympathisant Victor Prado (France)

Avant-propos :

Ma motivation à créer un exposé qui traiterait de la place de l'idéologie dans la lutte des Ivoiriens, sympathisants de Gbagbo, résulte d'une conjonction particulière d'expériences personnelles que j'ai eues depuis que j'ai choisi de m'investir dans les causes politiques qui me paraissent justes, mais aussi, qui sont globalement en relation avec mes valeurs.

Comment choisit-on de soutenir un combat politique comme celui de Laurent Gbagbo ou de rentrer dans un mouvement panafricain alors qu'on n'est pas né en Côte d'Ivoire et qu'on n'est pas non plus africain ? J'en suis arrivé à la conclusion que c'est parce que les idées peuvent transcender les questions personnelles. Ce n'est pas une grande trouvaille en soi, mais suffisante pour me pousser à vous donner ma vision de ce que cela signifie dans les combats politiques que nous pouvons mener tous les jours, que ce soit en tant que citoyen d'un pays ou en tant que militant de la résistance patriotique ivoirienne. Ces notions dont je vais vous parler s'appliquent partout en politique.

jeudi 4 septembre 2014

Afrique du Sud : grève des métallurgistes

En défense de la grève – Cessez les mensonges !

 

 
Au mois de juillet, une puissante grève nationale des métallurgistes (ouvriers de la sidérurgie, de l'industrie automobile, etc.), menée par le syndicat Numsa, a ébranlé la société sud-africaine. Cette grève, qui a duré quatre semaines, faisait immédiatement suite à une grève longue de plusieurs mois dans le secteur des mines. Le bilan est une victoire, avec l'obtention d'une hausse salariale de +10 % pour les catégories les moins payées de la main d'œuvre, même si le gain est mitigé par le fait que l'inflation dans le pays est de 6,6 %. 

Lors de cette grève, la classe des capitalistes sud-africains, ANC en tête, a été véritablement prise de panique à l'idée que de plus en plus de tels mouvements puissent se développer dans le pays, d'autant que ce regain de combativité de la classe ouvrière sud-africaine coïncide également avec l'apparition de nouvelles forces de gauche radicale, telle que le WASP et les EEF. C'est pourquoi une énorme campagne de propagande anti-grève a été lancée, afin d'accuser les grévistes de “saboter l'économie” et de liguer la population contre le mouvement. 

Dans cet article, paru le 10 juillet 2014, nos camarades sud-africains répondent aux mensonges des médias et des capitalistes. On parle ici de la situation en Afrique du Sud, mais nombre des arguments avancés pourraient également être utilisés pour contrer la propagande antisyndicale dans d'autres pays, c'est pourquoi ce texte vaut la peine d'être étudié pour tous les militants où qu'ils se trouvent, afin de ne plus se laisser démonter par les mensonges des soi-disant “experts” économiques.

mardi 26 août 2014

États-Unis : rébellion de Ferguson

Il faut condamner l'assassin de Michael Brown, et propager le mouvement ! C'est tout le système qui est coupable !


Samedi 9 aout, Michael Brown, un jeune homme noir américain âgé de 18 ans habitant à Ferguson, une petite ville en périphérie de la grande ville de Saint-Louis (État du Missouri), a été abattu en pleine rue par Darren Wilson, un policier blanc, de six balles dont une à travers la tête. Le policier affirme avoir agi par légitime défense, alors qu'il est clair que Michael n'était pas armé et se trouvait à une certaine distance du policier. 

L'incident, qui n'est pas le premier de ce genre aux États-Unis, a immédiatement suscité un puissant mouvement de contestation et d'opposition dans la ville – où 65 % de la population est noire, quand on ne trouve que trois Noirs parmi les forces de la police locale, et un seul Noir au conseil communal – tous les notables sont blancs y compris le maire. Autres détails : dans cette ville, 93 % des personnes arrêtées par la police en 2013 étaient des Noirs ; le chômage est deux fois plus élevé parmi les Noirs que parmi les Blancs, tandis que quatre enfants noirs sur dix grandissent dans la pauvreté. 

On peut donc fort bien parler d'un racisme institutionnalisé, contre lequel il faut se révolter – et le fait qu'Obama ait été élu n'a rien changé à la situation, bien au contraire, ce n'est que de la poudre aux yeux. Mais la jeunesse noire américaine semble ne plus vouloir se faire prendre à ce piège mortel.

Ci-dessous, le texte d'un tract distribué à Ferguson et à Saint-Louis par les militants du groupe Alternative socialiste (section américaine du CIO) –– suivi d'un rapport d'un de nos camarades, témoin sur place à Ferguson


dimanche 24 août 2014

Histoire : les raisons de la Première Guerre mondiale

100 ans depuis la grande boucherie




Cela fait 100 ans depuis le début de la Première Guerre mondiale, un bain de sang d’une échelle inouïe à l'époque. Cet anniversaire a figuré en bonne place dans les médias capitalistes, mais la plupart des commentateurs bourgeois sont toujours incapables d'expliquer pourquoi des millions de travailleurs ont été envoyés à la mort dans l’horreur des tranchées. Les marxistes n'ont pas peur de l'avouer cependant : la guerre avait pour cause la soif de profits des capitalistes, l'accroissement de l’exploitation, l’approvisionnement en matières premières et la domination des marchés.

Dossier par Tony Saunois, secrétariat international du Comité pour une Internationale ouvrière (CIO)

mardi 19 août 2014

Afrique : Ebola déclaré crise d'ampleur mondiale

Entre épidémie, psychose et business


L'épidémie d'Ebola est en train de s'étendre à toute l'Afrique de l'Ouest. Partie de Guinée-Conakry, elle touche à présent le Sierra Leone, le Liberia et a déjà fait des victimes au Nigeria. Des rumeurs non confirmées font état de cas en Côte d'Ivoire. Ce qui est sûr, c'est que vu l'ampleur qu'a pris cette épidémie, ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne soit confirmée dans notre pays. Quoiqu'il en soit, cela suscite déjà une véritable crise qui se traduit d'une part par une réaction de panique de la part des populations, d'autre part par un profond questionnement sur la nature de cette maladie et de cette épidémie.

Dans cet article, nous allons expliquer plus en détail d'où vient cette maladie, mais surtout expliquer en quoi l'épidémie est aggravée par le système capitaliste qui une fois de plus révèle son caractère destructeur.

Mais avant d'entrer dans le sujet, nous voudrions tout d'abord exprimer au nom du CIO nos sincères condoléances avec toutes les victimes de cette maladie et à tous ceux et celles qui continueront à souffrir des conséquences de l'épidémie après qu'elle soit passée.

Article par Jules Konan, CIO-CI

vendredi 8 août 2014

Monde : Israël – manifestation contre la guerre


Il s'agit d'une vidéo réalisée par nos camarades du Mouvement de lutte socialiste (CIO en Israël-Palestine), qui marchent en Israël à Tel-Aviv contre l'attaque perpétrée par le gouvernement israélien sur Gaza – malgré l'interdiction de la police et le danger de se faire attaquer par des “patriotes” d'extrême-droite.

Les slogans incluent : « Des deux côtés du mur, les gens ne veulent plus de guerre ! », « Arrêtez le bombardement ! Les familles doivent vivre ! », « Généraux et ministres, arrêtez de tuer les enfants ! », « Nous refusons de tuer et de mourir pour servir votre racisme ! », « À Gaza comme à Sderot, les enfants veulent vivre ! », « On n'obtiendra pas la sécurité en assiégeant et en assassinant ! », « On n'aura pas la sécurité en tuant des enfants ! », « Le peuple exige un cessez-le-feu ! »

L'approche du CIO en Israël-Palestine, comme dans d'autres conflits, est de viser à l'unité de la population des deux camps, de l'unir contre l'impérialisme et contre les politiciens bourgeois qui se servent de la guerre pour mieux opprimer le peuple et se maintenir au pouvoir.

jeudi 7 août 2014

Nigeria : La plus grande économie africaine ?

Pas du point de vue des pauvres et des travailleurs !



Le président Goodluck Jonathan a certainement connu des jours meilleurs. Son gouvernement est accusé de répéter des phrases qui ne correspondent en rien à la situation du pays, tandis que le pillage en bonne et due forme des ressources du pays continue, et que le pays montre chaque jour de nouveaux signes de désintégration. L'enlèvement de 200 jeunes filles de Chibok par le Boko Haram a appelé sur lui le mépris et l'opprobre de la population locale et de la communauté internationale.

Mais apparemment, dans un effort de redorer quelque peu l'image pourri de son gouvernement, le président Jonathan cherche à nous rappeler ce qu'il considère comme un exploit monumental accompli par son gouvernement sur le plan économique, comme on l'a vu dans son discours du 29 mai, à l'occasion du 15ème anniversaire du retour à un régime civil au Nigeria. 

Selon lui, le pays aurait sous sa guidance gagné la « reconnaissance en tant que plus grande économie d'Afrique, destination préférée des investissements sur le continent, et quatrième meilleur pays au monde en ce qui concerne les retours sur investissements ». Heureusement, la population laborieuse ne tombera pas dans le panneau. L'effroyable vérité de son existence quotidienne lui montre tous les jours que tout cela n'est que pure façade.

Article par notre camarade Peluola Adewale, du Mouvement démocratique socialiste (section du CIO au Nigeria)

dimanche 3 août 2014

Monde : Gaza dans la tourmente

Arrêtons le massacre par des actions de masse en Palestine, en Israël et dans le monde



Des familles entières brulées vives. Des parents tués avec leurs enfants. Le quartier Shajaiya de la ville de Gaza en ruines. Plus de 1100 Palestiniens ont trouvé la mort depuis le 8 juillet, sous le déluge de feu qui ne cesse de se déverser sur cette petite bande de terre assiégée, miséreuse et très densément peuplée. Habituellement, l'Eïd Al-Fitr est un jour de réjouissances marquant la fin du Ramadan. Mais cette année, le 28-29 juillet a surtout marqué une des offensives aériennes les plus mortelles depuis le début de cette guerre, au cours de laquelle une centaine de personnes ont à nouveau perdu la vie.

Compte-rendu et analyse de la situation en Israël-Palestine par notre camarade Shahar Benhorin de notre section du CIO en Israël-Palestine, Tnu`at Maavak Sotzyalisti / Harakat Nidal Eshteraki (Mouvement de lutte socialiste)

lundi 28 juillet 2014

2014 : Une année de révolution et de contre-révolution

École d'été 2014 du CIO : rapport de la discussion sur les perspectives mondiales


Comme chaque année, l'école d'été européenne du CIO cette année a rassemblé plus de 350 camarades venus du monde entier. Cette école d'été, qui dure une semaine chaque année, est un moment important dans la vie de notre organisation, afin de rassembler les camarades de différents pays et discuter de nos perspectives et analyses au niveau mondial. C'est en outre un moment crucial pour se connaitre et échanger entre camarades de divers pays, ce qui renforce la construction du CIO en tant que parti unifié au plan mondial.

mercredi 9 juillet 2014

Critique : « Le capital au vingt-et-unième siècle »

Thomas Picketty : le nouveau Marx ?



L'économiste français Thomas Picketty a récemment un livre qui a fait beaucoup parler de lui, surtout aux États-Unis : Le Capital au vingt-et-unième siècle. Dans ce livre, M. Picketty s'attache à démontrer que le capitalisme, loin d'être juste, est un système qui a une tendance naturelle à engendrer l'inégalité. L'ouvrage contient de nombreuses informations pertinentes pour tous ceux qui cherchent à lutter contre ce système injuste ; par conséquent, il a été fortement attaqué par ceux qui défendent le capitalisme. Cependant, il est évident que Picketty n'a jamais lu Marx ou ne l'a jamais compris : la plupart de ses conclusions n'ont par conséquent rien de révolutionnaire.

Commentaires et critiques de notre camarade Hannah Sell, du Socialist Party (CIO en Angleterre et pays de Galles)

mercredi 11 juin 2014

Monde : Élections européennes

Un sérieux avertissement


Avec les dernières élections pour le parlement européen, nous assistons à une véritable révolte des électeurs contre les gouvernements et les partis traditionnels. Bien que la gauche soit en progrès dans certains pays, les médias dominants ne parlaient que de la victoire du Front national en France et de l'UKIP au Royaume-Uni.

Analyse par Robert Bechert (CIO) à destination de notre magasine britannique, Socialism Today

mercredi 4 juin 2014

Afrique du Sud : Bilan des élections de 2014

La victoire de l’ANC, le WASP et les EFF


L’ANC, le Congrès national africain (le parti de Mandela), a de nouveau remporté les élections, avec 62 % des voix. Cela représente une légère baisse de soutien, une perte de 3,5 % qui représente en chiffres absolus quelques centaines de milliers de voix. Vu le nombre de scandales qui se sont produits pendant les cinq années de mandat du président Zuma – dont le massacre de Marikana (où la police a tiré sur les mineurs en grève, causant plus de 30 morts) et le “Nkandla-gate” (autour du cout de la résidence privée du président Jacob Zuma), les stratèges de l’ANC ont dû à présent pousser un grand soupir de soulagement.
 
Bilan des élections nationales de mai 2014, par notre camarade Weizman Hamilton, secrétaire général du WASP – Parti ouvrier et socialiste sud-africain

mardi 3 juin 2014

CI : Déclaration et condoléances de la CICI concernant la mort de Mandjara Ouattara

Une nouvelle victime des “promesses” d'ADO, combien d'autres après ? 


À la veille de la journée nationale de l’indignation que s’apprêtait à organiser la Coalition des indignés de Côte d’Ivoire avec plusieurs couches de la population pour dénoncer le mépris de l’État vis-à-vis du brave peuple ivoirien, un fait inédit dans notre pays s’est produit le mercredi 21 mai dans la commune du Plateau.
En effet, ce jour restera à jamais gravé dans la mémoire des Ivoiriens comme étant celui où Mme Mandjara Ouattara a tenté de s’immoler devant le palais présidentiel après avoir déposé plusieurs courriers pour expliquer son geste.

Selon les informations qui ont été relayées par les médias nationaux et internationaux, cette “opératrice économique” était en proie à de nombreux problèmes socio-économiques dus au non-paiement de ce que l’État ivoirien et le RDR lui devaient au titre de l’année 2010-2012. Poursuivie par ses partenaires pour dette non remboursée et vidée de son domicile pour loyer impayé, elle a en vain sollicité ses « amis » du RDR, qui n'avaient rien à faire « d’un drame personnel » (selon le porte-parole du gouvernement). Conduite au CHU de Cocody, elle succombera de ses blessures une semaine plus tard.

mercredi 14 mai 2014

Côte d'Ivoire : Blé Goudé – un opportuniste petit-bourgeois à La Haye

Bilan et critique du “patriotisme” à l'ivoirienne


On a beaucoup parlé de Blé Goudé ces derniers temps, vu son transfert à la Cour pénale internationale le mois passé. Le personnage de Blé Goudé est un des plus controversés, un de ceux qui suscitent les réactions les plus virulentes de part et d'autre. Pour certains, il est “le ministre de la Jeunesse, le général de la rue, un héros national, grand patriote, le plus fidèle soutien de Gbagbo” ; pour d'autres, il s'agit d'“un tortionnaire, un démagogue propageant un discours de haine, responsable de la mort de centaines de personnes”.

Comme pour tout ce qui touche à la crise ivoirienne, vu le haut niveau de propagande, de mensonge et de passions de part et d'autre, il est très difficile de définir clairement qui a fait ou n'a pas fait quoi lors de ces sombres mois. C'est pourquoi dans cet article, nous avons décidé de nous cantonner aux vidéos des discours de Blé Goudé disponibles sur Youtube, afin d'analyser sa position réelle sur base de faits concrets et non d'accusations et de racontars.

Analyse par Jules Konan, CIO-CI

dimanche 11 mai 2014

France : après la déroute de Hollande aux élections régionales

Une opposition de gauche combative est nécessaire


À l’occasion des élections municipales, la claque a été sévère pour Hollande et le PS dans son ensemble. L’abstention, dans un premier temps touchait l’électorat jeune et les quartiers populaires, a progressé jusqu’au record de 38% au second tour. D’une manière générale, plus de la moitié des habitants en droit de voter se sont abstenus ou font partie des non-inscrits… Deux ans après l'arrivée de Hollande au pouvoir, le dégout est profond, même si peu de gens espéraient que les choses iraient un tout petit peu mieux avec Hollande à la place de Sarkozy.

Article écrit sur base de diverses publications de la Gauche révolutionnaire (CIO-France)

samedi 10 mai 2014

Afrique du Sud : Mandela : un bilan

Un dirigeant héroïque qui a guidé l'ANC au pouvoir… tout en menant la lutte dans une impasse


Dossier rédigé par nos camarades Weizmann Hamilton et Thamsanqa Dumezweni du DSM (section sud-africaine du CIO) peu après le décès de Nelson Mandela en décembre 2013

Nous publions cette analyse de la nature de classe de l'ANC, de son combat et de ses objectifs, car elle nous permet de mettre en parallèle le combat de Mandela avec celui dont se revendiquent les “patriotes” ivoiriens tels que la Cojep et autres LMP. Nous pensons qu'il est important de bien comprendre les limites de la lutte “nationale” pour l'indépendance, et que l'étude du parcours de Mandela et de l'ANC nous aidera à définir nos objectifs pour la Côte d'Ivoire et l'Afrique en général.

mardi 6 mai 2014

Tunisie : trois ans après la chute de Ben Ali

La révolution continue



Il y a trois ans, le 14 janvier 2011, un nouveau chapitre s’ouvrait sur la scène politique mondiale. Le renversement du dictateur tunisien, Ben Ali, balayé par un mouvement révolutionnaire, a été le facteur déclencheur et une grande source d'inspiration pour de nombreux mouvements de masse partout dans le monde, menant au passage à une transformation complète du paysage politique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Article par notre camarade Serge Jordan du Comité pour une Internationale ouvrière (CIO)

  • Voir aussi : l'interview d'Abdelhak Laabidi, syndicaliste et militant tunisien

mercredi 30 avril 2014

CI : Condamner la France

Bref réquisitoire contre l'impérialisme français


Nous voulons dans ce bref article dénoncer le rôle de la France en tant qu'État impérialiste en Afrique, en tant que source d'inspiration pour nos amis patriotes, et afin de dégager des voies vers lesquelles orienter la véritable lutte anti-impérialiste et anti-capitaliste, plutôt que les foutaises proposées par l'opposition petite-bourgeoise de la LMP du genre “mobilisation aux mains nues”.

Jules Konan

dimanche 20 avril 2014

Taïwan : Fin de l'occupation du parlement

Après 23 jours d'occupation, quelles sont les leçons du “mouvement des tournesols” ?


Taïwan a connu un mouvement de masse sans précédent, qui a commencé le 18 mars avec l'occupation de la principale chambre du parlement par 200 étudiants, dont le but était d'empêcher la ratification de l'Accord de libre-échange sino-taïwanais (Alest) entre la Chine et Taïwan. Certains analystes ont décrit ce mouvement en employant des termes tels que “printemps asiatique”. Mais la façon dont ce mouvement a pris fin du jour au lendemain pose de nombreuses questions, notamment sur ce que ce mouvement a réellement gagné et sur la possibilité de construire une réelle opposition à la politique économique néolibérale et aux accords de libre-échange : quelles forces sociales, quelle stratégie, quelles structures ? Nous avons interviewé notre camarade Sally Tang Mei-ching, qui était responsable de la participation des camarades de la section taïwanaise du CIO dans ce mouvement.

Interview de Sally Tang Mei-ching, membre du CIO qui a participé aux manifestations à Taipei

mercredi 16 avril 2014

Soudan : El-Béchir a-t-il vaincu ?

Dégager le régime ne suffit pas : c'est le capitalisme qui est responsable de la misère et de l'oppression


Le Soudan a été ébranlé l'an dernier par de grandes manifestations des travailleurs, des jeunes et des femmes opprimées après que le régime détesté d'el-Béchir (au pouvoir depuis 1989, soit près de 25 ans) et de son Parti du rassemblement national, aient fait doubler les prix de la nourriture, du carburant et du gaz en annulant les subsides sur les carburants le 23 septembre 2013. Les manifestants criaient des slogans tels que : « Le peuple veut le départ du régime ! » et « Liberté ! Liberté ! ».
 
Article rédigé fin mars par les sympathisants soudanais du CIO

dimanche 13 avril 2014

Théorie : Histoire marxiste 3 : les sociétés esclavagistes

Grèce antique et Empire romain



Dans ce troisième article sur l'histoire des différentes sociétés qui se sont succédé jusqu'à nos jours, nous examinons la nature et la base sociale des sociétés qui ont constitué les premières véritables civilisations du continent européen, généralement considérées comment étant à la base de toute la civilisation dite “occidentale” en ce qui concerne la pensée, la philosophie, la religion, la science et le système politique. C'est-à-dire la Grèce antique et l'Empire romain – sociétés esclavagistes à grande échelle.

(Voir ici nos autres articles sur l'histoire des différentes sociétés telle qu'envisagée par les marxistes)

mercredi 2 avril 2014

Venezuela : Lancement du “Conseil populaire révolutionnaire” à Caracas


Comme en Côte d'Ivoire, la recherche de concessions et la confusion politique appelle la rébellion pro-impérialiste




Le Venezuela connait en ce moment une situation de crise fort semblable à celle qu'a connue la Côte d'Ivoire au moment de la rébellion. Chávez était un président populiste de gauche radical représentant la petite-bourgeoisie nationale et qui a lutté contre l'impérialisme avec le soutien des masses populaires par la nationalisation et la mise en place de plans sociaux, sans pour autant rompre avec le capitalisme. En ce sens, il a pu réaliser au Venezuela ce que Gbagbo n'a pas pu faire en Côte d'Ivoire (un parallèle aussi avec le fait que tous deux ont dû tenir bon face à un coup d'État peu après leur arrivée au pouvoir, grâce au soutien des masses populaires). L'impérialisme n'avait pas pu s'en prendre à Chávez comme il s'en est pris à Gbagbo, car Chávez contrôlait une importante économie pétrolière et le Venezuela est un pays beaucoup plus homogène sur le plan ethnique et religieux. 
 
Cependant, les successeurs de Chávez n'ont pas sa carrure et la droite a pu se reconstruire. Une rébellion vient de se déclarer dans le pays, commanditée par l'impérialisme américain via le gouvernement colombien – avec Uribe dans le rôle de Compaoré et Obama dans celui de Sarkozy. Malheureusement, il semble que Maduro (le nouveau président vénézuélien, successeur de Chávez) soit sur le point de faire les mêmes erreurs que Gbagbo – c'est-à-dire des concessions à l'impérialisme et des appels à la “réconciliation” et à la négociation, plutôt que de contre-attaquer en allant vers l'approfondissement de la révolution qui n'a que trop tardé, et qui est en réalité la seule issue favorable dans ce contexte.

Comme le disait Che Guevara : « Une révolution est comme une bicyclette : quand elle n'avance plus, elle tombe » !

Cet article est un compte-rendu de la situation rédigé par nos camarades du groupe Socialismo Revolucionario, CIO au Venezuela, suivi d'un appel à la mobilisation nationale et internationale de la part du Conseil populaire révolutionnaire, coalition de gauche révolutionnaire patriotique à laquelle nos camarades participent.

dimanche 30 mars 2014

Nigeria : La mort au concours d'entrée

Le gouvernement seul coupable



Ce dimanche 16 mars, nous apprenions la mort de 20 jeunes nigérians – y compris 4 jeunes femmes enceintes –, tués lors de bousculades qui s'étaient produites la veille lors d'un concours d'entrée à la fonction publique. Il s'agissait du concours pour l'accès à un poste au Service nigérian de l'immigration (NIS), qui était organisé dans différents stades un peu partout dans le pays.

Le nombre de candidats pour ce concours était de 693 000. Chacun devait payer la somme de 1000 naïras (3000 francs CFA) en frais administratifs, ce qui signifie donc que le NIS a collecté la somme de 2 milliards de francs CFA (ou 3 millions d'euros) lors de ce procédé.

La Campagne pour le droit à l'enseignement (ERC – Education Rights Campaign) est révoltée par le gaspillage inutile de vies humaines et par l'exploitation de la condition des jeunes chômeurs de notre pays comme nous l'avons vue se produire à l'occasion du concours d'entrée au Service nigérian de l'immigration ce 15 mars.

Déclaration rédigée le lendemain des évènements par nos camarades Hassan Taiwo Soweto, Coordinateur national de la Campagne pour le droit à l'enseignement, et Michael Ogundele, Secrétaire national

mardi 25 mars 2014

Ukraine : Aggravation des tensions entre grandes puissances

La Russie annexe la Crimée après un référendum contesté

 


Le référendum du 16 mars en Crimée s'est soldé par un vote à une écrasante majorité en faveur de l'annexion à la Russie. Selon le résultat officiellement proclamé, 96,77 % des votants se seraient prononcés pour l'intégration à la Russie, avec un taux de participation de 83,1 %. Des dizaines de milliers de personnes ont fait la fête à Simferopol, la capitale de la Crimée. Mais qu'implique cette décision, comment réagiront les grandes puissances européennes, et surtout, quel avenir pour les travailleurs et la lutte des classes en Ukraine et en Russie ?

Article par Niall Mulholland, secrétariat international du CIO

Voir aussi nos autres articles parus sur notre site CIO-CI et sur les autres sites du CIO :

lundi 24 mars 2014

Côte d'Ivoire : Première victoire des étudiants à Cocody

La police universitaire dégagée du campus – la véritable lutte peut commencer !


Le retrait de la police universitaire et la réaffectation du ministre Bacongo représentent une importante victoire de la lutte étudiante sur le campus de l'université de Cocody et en Côte d'Ivoire de manière générale. 

dimanche 16 mars 2014

Afrique du Sud : le WASP participe aux élections !

Moses Mayekiso – ancien secrétaire général du syndicat des métallos Numsa – tête de liste du WASP


 

Le Parti ouvrier et socialiste d'Afrique du Sud (WASP – Workers and Socialist Party) est enregistré pour les prochaines élections de l’Assemblée nationale ainsi que pour les élections législatives dans les provinces du Nord-Ouest, de Limpopo et de Gauteng. La composition de la liste nationale a été rendue publique ce 13 mars lors d’une conférence de presse tenue à Johannesburg.

Présentation du candidat du WASP pour les élections législatives de 2014 en Afrique du Sud

samedi 8 mars 2014

Journée internationale de la femme 2014

Combattre l'austérité et l'oppression partout dans le monde



Cela fait plus d'un siècle à présent que le 8 mars est devenu la Journée internationale de la femme – une journée pour commémorer et célébrer les luttes des travailleuses et des femmes pauvres contre l'exploitation au travail, dans la société et dans leur foyer. Au fil des ans cependant, le sens réel de cette journée a été déformé.

Clare Doyle (Secrétariat international du Comité pour une Internationale ouvrière)

dimanche 23 février 2014

Ukraine : du sang dans les rues

Les raisons de la crise en Ukraine



L'Ukraine est à nouveau ébranlée par des manifestations de masse. La police anti-émeutes du président Ianoukovitch a violemment pris à partie les manifestants sur la place de l'Indépendance (Maïdan nézalejnosti) de Kiev. À ce jour, 29 personnes ont été tuées, en plus de centaines de blessés graves. En cause : un système politique pourri. Nous analysons ici les différentes forces à l'œuvre dans la crise ukrainienne.

Article de notre camarade Rob Jones, Komitiét za rabotchiy internatsïonal (CIO-Russie)

vendredi 14 février 2014

CI : Le Crou et les résidences universitaires

Une véritable arnaque


Quand après la grave crise qu’a connue notre pays et que les résidences universitaires ont été fermées, nous étions nombreux à espérer que cette mesure allait permettre l’assainissement de celles-ci, même si nous restions plutôt sceptiques. Il semble que nous ayons eu raison : après cette longue attente, il semble à présent que nous assistons à une opération de vol à grande échelle !

Article par Dalaï, groupe sympathisant du CIO en Côte d'Ivoire